En quelques mots

J.-Marc LALOUX, Belgique 1954

Biographie

Réside désormais à la Grande Verrière, région de Bourgogne (F) 

Suit un parcours riche (mais sans un rond) entre les cours de dessin et d'images aux Beaux-Arts et ceux de sciences économiques, d'instituteur (maître d'école) puis de professeur d'éducation artistique. 
 
Personnage polymorphe tour à tour éducateur auprès de personnes handicapées, bûcheron, convoyeur poids lourds,
imprimeur offsettiste et sérigraphe, concepteur graphique, infographiste, professeur d'art... 
Se consacre aujourd'hui entièrement au dessin. 
Passionné de la vie, randonne sur les chemins et en dehors, des Ardennes au Jura; collectionne et pilote les belles allemandes et italiennes, deux-roues sportives ou ancêtres; donne une suite créative (CS) à tout ce -tous ceux- qu'il aime en numérisant
le monde qui l'entoure -qu'il entoure-;
charma jadis les foules de sa voix grave au sein de son groupe de rock parodique Céleste le Berger et son coucher de soleil, en vedette américaine de Renaud. 
 
Son travail a été exposé à Tournai, Verviers, Charleroi, Bruxelles, Montignies-le-Tilleul, Mons, Albi, Venise, Paris.. 
 
1975 / 2015 : une tranche de l'art de 40 ans 

40 ans à griffonner, dessiner, peindre, graver, sérigraphier, pastelliser, copier-coller le même "sujet": les femmes, la femme,
et puis sa femme... 
 
Une démarche provocante ? 
Pas plus provocante que les bijoux du pape embrassant le sol des pays pauvres, que les accises sur le tabac et l'alcool qui tuent en faisant la fortune des états ou que les images condamnables, interdites, mais d'accès libre sur la toile... 
Un sujet indécent ! 
Pas plus indécent que le nombre de ministres dans les hémicycles, les pensions vertigineuses des députés, les moeurs des curés pédophiles, les barbaries extrémistes de tout poil, le train de vie des riches et le train-train des pauvres. 
Un travail gratuit. 
Assurément, l'artiste le revendique.
Car c'est vraiment là le fondement même de tout Art : faire des choses gratuitement, c'est-à-dire sans rechercher l'éternité, 
la gloire, le respect, la renommée, la richesse; sans se soucier des modes, des tendances, des courants, des écoles... 
Subversif : 
Avec une technique ancestrale et un métier classique revisités, les images actuelles en gros plan et sans pudeur forment 
un cocktail ambigu trop hard pour figurer au musée, pas assez conventionnel pour être "grand public". 
Erotique ? 
Non.  
La publicité, la mode exhibent des courbes, des mensurations qui formatent l'imaginaire collectif, font bander les hommes
et jalouser les femmes. 
Les médias, toile en avant, imposent leurs images à tous les regards consentants ou non. 
Les oeuvres de J.-Marc LALOUX n'obligent en rien; tout un chacun est libre d'abord d'y prêter un oeil attentif ou distrait, ensuite de les ressentir.  
Selon sa réceptivité, son envie, son désir. 
 
Dire ce qu'on a envie de dire, écrire ce qu'on a envie d'écrire, dessiner ... toute sa vie, contre vents (avec ou sans voile)
et marées (chaussée), avec des hauts (le coeur) et des bas (à jarretelles), des temps forts et des petites morts. 
Comme le bon vin, le travail de fourmi de l'artiste s'est nourri du temps qui passe. 
Le temps qui passe,  
le temps qui passe ... 
Le temps qui passe n'est pas que lassitude ou déclin, le poids des ans ne pèse lourdement que sur ceux qui manquent de légèreté. 
Celui qui prend le temps y trouve perfectionnement à force d'entêtement et maturité à force de persévérance. 
 
Prenez donc le temps d'entrer sans frapper dans l'univers de J.-Marc LALOUX. 
Ce qu'ils en disent :
A côté des inévitables, mais sans intérêt "Original"," Remarquable", "Oh vous savez, moi rien ne me choque" ou "J'aime beaucoup ce que vous faites"... il y a heureusement des remarques plus intéressantes : 
 
L'art de J.-Marc Laloux (sérigraphies et dessins), mélange curieux d'éléments d'un pop art techniquement net, voire raffiné, parfois même estompé dans des compositions oniriques, et d'un sens personnel, ouvert, provocateur, volontairement dérisoire de l'érotisme,
s'affirme avec force... Son art repose également sur l'effet répétitif et les variantes à partir d'un même sujet. Le farfelu, le bizarre,
le cynisme hantent ses oeuvres... Il tourne régulièrement ses sujets en dérision et satirise même au passage l'art conceptuel. 
A propos de l'exposition "Exercices" à la Galerie Le Mesnil - Charleroi - La Nouvelle Gazette - 1982 
 
 
Le travail de Laloux s'inscrit dans une démarche analytique de l'image.
Le support photo qu'il utilise dans ses recherches, clichés, stéréotypés, découpés, censurés, est reproposé à l'oeil avec un langage neuf, un nouveau discours fait de dérision et d'ambiguité.
La technique essentiellement sérigraphique lui permet de retransposer à l'infini et de déconnoter la même image, chacune apportant
à l'ensemble sa signification propre. 
A propos de la participation à l'exposition "Figuration critique" au musée de Castres - 1982 
Jean-Michel de la Rosière, L'érotique dans l'Art 
 
J.-Marc Laloux dont on a connu les sérigraphies nettes et ordonnées, se lance dans l'art brutal avec un stéréotype de visage qu'il semble s'être efforcé de d'effacer sous le tachisme et les éclaboussures. L'effet obtenu est assez étonnant. 
A propos de la participation à l'exposition Jeunes artistes à la médiathèque de Charleroi - 1985 
 
 
...Un travail bien plus profond qu'il n'y paraît, et mérite de s'y attarder davantage. Une grande force est déjà présente dans ces oeuvres... votre art vous rend visible et reconnaissable et c'est la preuve de votre talent. 
Luxembourg Art Prize 2015 
 
Il est clair que c'est douteux ! Pas honteux cependant, puisque c'est ainsi que vont les choses !
Votre travail sur le corps humain et ses fonctions, mérite assurément d'être… mis à nu, et affirmé.
Il semblerait que nous ayons tous besoin d'admettre… ce que nous sommes : d'abord : des tubes digestifs !
Puis, d'autres tubes : creux-à-remplir/tubes-à-combler ! Vous nous forcez à y regarder de plus près !  
 A propos des planches anatomiques - Gh. Durad Touz. Historien d'art, Archéologue - 2015 
 
 
Hello JMarc, I have just been looking at your work 'Truffles' Market on Saatchi Art and I am not sure that we are the best online gallery for you to be displaying such a work.
Saatchi Art is used by young people and looked at by children with their parents. Many thanks. With best wishes, 
A propos du Marché aux truffes - Rebecca Wilson - Chief Curator and VP, Art Advisory, Saatchi Art 
Chronologie des séries
1975     Revues pour adultes Gouache, collage
1979 Signaux Acrylique
  Boîtes Acrylique et collage 3D
1980 Censure Acrylique à l'aérographe, plexiglas sérigraphié
  Fausses pubs Sérigraphie
  Centerfaults Sérigraphie
  Super héros Sérigraphies retravaillées aux crayons de couleur
1981 Liaisons dangereuses Sérigraphies retravaillées aux crayons de couleur
1982 Variables Dessins à l'encre de Chine, acrylique,
sérigraphies retravaillées aux crayons de couleur
1985 Taches douteuses Gouache et encre de Chine
1988 Images subliminales Acrylique
2000 Petits dessins très sages      Crayons, encre, fusain, pierre noire...
2004 Anges Encre, plume, marqueur et crayons de couleur sur impression
2005 Close-up et Totems Pastels
2006 Apophtegmes Croquis, techniques diverses
2014 Séances de lecture
Doubles pages, techniques diverses
2015 Poses café Acrylique
  Anamorphoses Aquarelles
  Planches anatomiques,
Camouflages,
Hommages, 
Intrus... 
Pastels 
  Galbes Pigments naturels et autres secrets d'artiste